Eurockéennes de Belfort 2019

Mis à jour : janv. 5


AH si on avait su!

Si on avait su qu'il faudrait attendre autant avant de retourner en concert, vibrer, danser, chanter, headbanger, slammer, se fracasser la mâchoire dans un wall of death...

Qu'est-ce qu'on aurait fait me direz-vous? Est-ce qu'on aurait profité encore plus? Est-ce qu'on aurait été voir ce concert qu'on est finalement pas allé voir parce que c'était l'heure de manger au stand de churros? Est-ce qu'on aurait pris cette "dernière bière pour la route"? Tant de questions...


Mon dernier concert remonte à décembre. Bientôt 6 mois sans musique live. Je sais pas vous mais pour moi, ça commence à faire beaucoup! J'ai tellement de tristesse dans le coeur en pensant à ces Eurockéennes, dont je ne loupe pas une édition depuis 2003 et qui cette année n'auront pas lieu, à ce festival de Nîmes où je devais ENFIN voir les Foo Fighters, que j'avais déjà raté lorsqu'ils avaient annulé leur venue à Lyon en novembre 2015. Faut croire que c'est le karma.


En attendant

je vous propose de replonger dans ce petit reportage fait aux Eurockéennes de Belfort en l'an 2019, l'an 1 BC (Before Covid).